Quandonsennuie

Un site utilisant unblog.fr

 

Blagues

Retrouvez toutes les blagues de Quand on s’ennuie !
  • Des étudiants en médecine reçoivent leur premier cours d’anatomie avec un vrai corps humain. Ils sont tous réunis autour d’une table d’opération avec le corps recouvert d’un drap blanc. Le professeur leur dit :
    – « En médecine, il faut avoir 2 qualités importantes: la première, il ne faut être dégoûté de rien.
    « Là-dessus le prof retire le drap, enfonce un doigt dans l’anus du mort, le retire, puis il suce son doigt.
    – « Allez faites la même chose que moi ! »
    Les étudiants après quelques minutes d’hésitation passent chacun leur tour. Ils enfoncent le doigt dans l’anus du mort et sucent leur doigt après l’avoir retiré.
    Quand tout le monde a fini le prof les regarde et leur dit :
    – « La seconde qualité, c’est l’observation. J’ai enfoncé mon majeur et j’ai sucé l’index… »

  • Un professeur de psychologie commence son cours :

    - Aujourd’hui, nous allons étudier les différents stades de la colère.

    Il fait venir un téléphone dans la salle, compose un numéro au hasard et demande :
    – Bonjour Madame, pourrais-je parler à Jacques, s’il vous plaît?
    – Vous faites erreur, il n’y a pas de Jacques à ce numéro.
    Il se tourne alors vers les étudiants et dit :
    – Vous venez d’assister à la phase de mise en condition.
    Il recommence et la dame, un peu agacée, répond :
    – Je vous ai déjà dit qu’il n’y avait pas de Jacques ici!
    Il réitère une bonne douzaine de fois, raccroche après s’être fait hurler dessus par cette dame devenue hystérique et s’adresse à son auditoire :
    – Voilà enfin le niveau ultime de la colère.
    Là-dessus, un étudiant lève la main :
    – Monsieur, il y a pourtant un stade supérieur.
    Et, pour illustrer, il se saisit du téléphone, compose encore une fois le même numéro et dit :
    – Bonjour Madame, je suis Jacques. Y a-t-il eu des messages pour moi?

     

  • « Fidèle à ses habitudes, une petite vieille assiste à la messe du matin, quand tout à coup le curé dit :
    - Que tous ceux qui ont commis le péché d’adultère s’avancent.
    La petite vieille, un tantinet dure d’oreille, demande à son voisin :
    - Qu’est-ce que vient de dire monsieur le curé ?
    Ce dernier répond :
    - Il a dit que tous ceux qui désirent une pastille à la menthe s’avancent.
    La petite vieille, chancelante et s’appuyant sur sa canne, se lève alors avec peine. Le curé lui lance, offusqué :
    - Vous ? Madame ? À votre âge, vous n’avez pas honte ?
    - Ce n’est pas parce que je n’ai plus mes dents que je ne suis pas capable d’en sucer une de temps en temps, vous savez ! »

  • Sur un chantier, trois maçons pissent contre un mur de l’immeuble en construction quand soudain une plaque de tôle glisse de la toiture, leur tombe direct sur le sexe et tranche l’engin net ! Malgré la douleur, les trois hommes ramassent leur attirail par terre et vont à l’hôpital où ils subissent une greffe de quatorze heures qui, finalement et heureusement, prend bien.
    Un mois plus tard, leur chef de chantier se rend à l’hôpital pour une petite visite de courtoisie.
    Il rentre dans la première chambre et voit Miguel en train de se masturber.
    « Mais Miguel, qu’est-ce que tu fais? »
    « Je fais de la rééducation »
    Il va voir Manuel dans la seconde et le trouve en train de se masturber
    « Mais Manuel, qu’est-ce que tu fais? »
    « Je fais de la rééducation «
    Il entre dans la troisième chambre et voit Carlos en train de se faire faire une fellation par une superbe infirmière.
    « Mais Carlos, qu’est-ce que tu fais? »
    « Je fais de la rééducation mais moi j’avais une mutuelle »

  • Ma petite amie et moi sortions ensemble depuis plus d’une année, et ainsi nous avons décidé de nous marier.
    Mes parents nous ont aidés de tous les côtés, mes amis nous ont encouragés.
    Et ma petite amie ? Elle était un rêve !
    Il y avait seulement une chose qui me tracassait beaucoup et cette chose était sa plus jeune sœur…
    Ma future belle sœur avait vingt ans, portant mini jupes serrées et des chemisiers tombant.
    Elle se penchait régulièrement vers le bas quand elle était près de moi. J’avais ainsi une vue plaisante de ses sous-vêtements.
    Cela était évidemment délibéré.
    Elle ne l’a jamais fait quand elle était près de n’importe qui autrement. Sa petite sœur m’a appelé et m’a demandé de venir pour vérifier les invitations de mariage.
    Elle était seule quand je suis arrivé. Elle m’a chuchoté que bientôt je devais être marié, et qu’elle avait des sentiments et du désir pour moi. Qu’elle ne pouvait et ne voulait pas surmonter !
    Elle m’a dit qu’elle voulait me faire l’amour juste une fois avant que je sois marié avec sa sœur.
    J’étais totalement choqué et ne pouvais pas dire un mot.
    Elle me dit, « je vais en haut dans ma chambre a coucher. Si tu veux passer a l’acte, tu peux monter et me prendre ! »
    J’étais assommé, gelé. Je l’ai observée monter les escaliers. Quand elle a atteint le dessus, elle a baissé sa culotte et me l’a jetée en bas des escaliers.
    Je me suis tenu la pendant un moment, puis ai tourné en direction de la porte. J’ai ouvert la porte et j’ai fait un pas hors de la maison… J’ai marché directement vers ma voiture.
    Mon futur beau-père se tenait dehors.
    Avec des larmes dans ses yeux il m’a étreint et dit :
    - Nous sommes très heureux que vous ayez passé notre petit test. Nous ne pouvions pas penser à un meilleur homme pour notre fille. Bienvenue dans la famille !
    La morale de cette histoire est :
    Gardez toujours vos préservatifs dans votre voiture !

  • LEÇON 1 :
    Un homme entre dans la douche au moment précis où sa femme en sort, lorsque la sonnerie retentit à la porte de leur maison.
    Après une brève discussion pour savoir lequel de deux va aller répondre, la femme cède et s’enroule dans une serviette de toilette, descend les escaliers en courant et ouvre la porte d’entrée.
    C’est Bob, le voisin de palier. Avant qu’elle ait pu dire un mot, il luilance :
    Je te donne 800$ immédiatement si tu laisses tomber la serviette qui te couvre ».
    Un peu étonnée, elle attend quelques secondes puis desserre la serviette et se retrouve nue devant Bob.
    Il la regarde, puis lui tend 800$ en billets de 100. Un peu éberluée par cet épisode mais contente de la petite fortune qu’elle vient de faire en à peine 10 secondes, elle remonte dans la salle de bain. Son Mari, encore sous la douche, lui demande « C’était qui? ».
    « Bob, le voisin de palier » répond-elle.
    Le mari :« Super, il t’a rendu les 800$ qu’il me doit? »
    Morale de la leçon 1 :
    Si vous partagez à temps avec vos partenaires des informations critiques relatives au crédit et à la prise de risque, vous pourrez éviter une mauvaise publicité.
    LEÇON 2 :
    Au volant de sa voiture et en route vers le couvent, un prêtre croise une nonne à pied. Il s’arrête, et lui offre de la raccompagner au couvent.
    Elle accepte, monte dans la voiture, et en croisant ses jambes, révèle une magnifique paire de jambes. Le prêtre ne peut s’empêcher de les regarder et perd un instant le contrôle de sa voiture. Après avoir retrouvé la maîtrise de son auto, il pose subitement la main droite sur la cuisse de la nonne.
    Elle le regarde et lui lance : « Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129? »
    Penaud, le prêtre retire subitement sa main et se confond en excuses.
    Un peu plus loin, rongé par la tentation, il profite d’un changement de vitesse pour recommencer.
    Et la none, qui lui demande aussitôt : « Mon père, vous souvenez-vous de Psaume 129? »
    Il rougit une fois de plus et retire sa main, balbutiant « Désolé, ma soeur, la chair est faible ».
    Arrivée au couvent, la nonne descend de la voiture sans dire un mot et lui jette un regard sans équivoque. Le prêtre se précipite sur la première bible qu’il trouve, à la recherche du Psaume 129 : « Allez de l’avant, cherchez toujours plus haut, vous trouverez la gloire »
    Morale de la leçon 2 :
    Au travail, soyez toujours bien informé ou vous risquez de passer à côté de belles occasions…
    LEÇON 3 :
    Un représentant, une employée de bureau et un directeur du personnel sortent du bureau à midi et marchent vers un petit restaurant lorsqu’ils trouvent, sur un banc, une vielle lampe à huile. Ils la frottent et un génie s’en échappe. « D’habitude, j’accorde trois souhaits, mais comme vous êtres trois, vous en aurez un chacun ».
    L’employée de bureau bouscule les deux autres en gesticulant: « A moi, à moi! Je veux être sur une plage immaculée des Bahamas, en vacances perpétuelles, sans aucun souci qui pourraient m’empêcher de profiter de la vie ». Et pouf, l’employée de bureau disparaît aussitôt.
    Le représentant s’avance à son tour : « A moi, à moi! Je veux siroter une pina colada sur une plage de Tahiti avec la femme de mes rêves! » Et pouf, le représentant disparaît.
    « C’est à toi », dit le génie en regardant le directeur du personnel.
    « Je veux que ces deux là soient de retour au bureau après le déjeuner.»
    Morale de la leçon 3 :
    Laissez toujours un supérieur hiérarchique s’exprimer en premier.
  • Le Petit Pierre revient de l’école et demande à son père :
    - Papa, j’aurais besoin de tes lumières. Pourrais-tu me parler de la politique ? J’ai un devoir à rendre pour demain.
    Après un instant de réflexion, son père lui répond :
    - Bien, je pense que la meilleure méthode pour t’expliquer tout cela est de faire une analogie avec notre famille. Je suis le capitalisme car je nourris la famille. Ta mère est le gouvernement car elle contrôle chaque chose.
    La bonne est la classe ouvrière car elle travaille pour nous. Toi, tu es le peuple et ton petit frère, c’est la future génération. En espérant que cela puisse t’aider pour ton devoir.
    - Merci Papa, dit le Petit Pierre. Je ne comprends pas tout mais je vais y réfléchir.
    Dans la nuit, le Petit Pierre est réveillé par les cris de son frère. Il constate que ses couches sont sales. Il se rend dans la chambre de ses parents et essaie de réveiller sa mère sans succès. Il remarque que la place de son père est vide. Il retrouve son père au lit avec la bonne. En désespoir de cause, il retourne se coucher.
    Le matin suivant, au petit déjeuner, il dit à son père :
    - Papa, je crois que cette nuit, j’ai tout compris à la politique.
    - Excellent mon garçon. Et qu’as-tu compris ?
    - J’ai appris que le capitalisme baise la classe ouvrière tandis que le gouvernement roupille, ignorant le peuple et laissant la génération future dans la merde.

  • Un mec se rend chez son médecin traitant pour un problème hémorroïdaire. Le Docteur l’examine, lui fait un toucher rectal et lui propose de le masser à cet endroit pour le soulager… Va pour le massage et, en effet, il ressent immédiatement après un mieux être.
    Quelques jours passent, quelques douleurs réapparaissent. Il se dit qu’un massage lui ferait le plus grand bien mais, cette fois, il demande à sa femme.
    – Chérie, tu veux bien me masser pour que je sois soulagé ?
    – Ok, comment le doc s’y prenait-il ?
    – C’est simple chérie, je me mets dos à toi, tu mets ta main gauche sur mon épaule gauche, ta main droite sur mon épaule droite… Euh?! Mais comment s’y est-il pris pour me masser l’anus ?

  • C’est un couple de vieux mariés qui fêtent leurs 50 ans de mariage.
    L’homme dit à sa femme:
    – Après autant de temps passé ensemble, tu peux m’avouer si tu m’as trompé.
    Sa femme hésitante lui dit:
    – Tu te souviens que le prêt pour la maison nous avait été refusé et que, deux jours après, le banquier a sonné pour dire qu’il était accepté ? Ben…
    – Ah, tu ne m’as trompé qu’une seule fois ?
    – Ben non, la fois où tu as failli perdre ton job, la semaine d’après, ton chef t’a dit qu’il te gardait et tu n’as plus jamais été inquiété par la suite. Ben…
    – Bah, deux fois et en plus pour de bonnes causes, je te pardonne. C’est tout ?
    – Ben non. Tu te souviens lorsque tu t’es mis sur les listes électorales ?
    – Oui, et alors ?
    – Ben, il te manquait 2500 voix…

  • J’allais donner 10€ à un SDF, jusqu’à ce que je vois sa pancarte: « Vous pourriez être à ma place! ».
    Du coup, j’ai gardé mes 10€ au cas où il aurait raison.

  • Ma copine me hait. J’aurais dû éviter de mettre la chanson de Alicia Keys pendant l’incinération de sa grand-mère. « THIS GIRL IS ON FIIIIIIIRE ! »

  •  L’électricien dit à son apprenti :
    – Roger, prends un de ces deux fils, s’il te plaît !
    – Ça y est, j’en ai un !
    – Tu ne sens rien ?
    – Non, rien du tout…
    – Ok, alors, ça doit être l’autre. Surtout n’y touche pas, il y a du 2.000 volts dessus !

  • -Papa, je peux sortir?
    -Non.
    -Alors tu peux me passer une chaussette?
    -Oui, tiens.
    -Le maître a offert une chaussette à Dobby!
    DOBBY EST LIIBREEE !!!              #HarryPotter

  • Un homme est devant sa télé suivant le tirage du LOTO :
    -Numéro 34 ? j’ai ! … 21 ? j’ai aussi ! 13 ? oui je l’ai !
    Il commence à stresser et à avoir des sueurs.
    – 52 oui ! 34 ? ouiiii ! J’ai gagner !
    Il se met à sauter partout dans la maison et ouvre la fenêtre pour prévenir sa femme qui est chez la voisine d’en face, il crie :
    – Chérie rentre vite on a gagné au LOTO, 3 MILLIONS D’EUROS !
    Sa femme toute affolée, traverse la rue en courant et BAM ! Un camion la renverse de plein fouet ! C’est fini ..
    L’homme se mit les mains sur sa tête et s’écria :
    – Ohhh, putain ! Quand une journée est bonne, elle est bonne !

 

Dans :
Par Quand on s'ennuie
Le 30 mai 2013
A 21 h 36 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Truck74art |
Eaglecar75 |
Copyminute29 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bitsing1
| Skiing95bass
| Got3x9